Le mouvement contre la loi travail combat aussi pour la démocratie – Tribune – Libération

Le social-libéralisme est mort et le mouvement actuel n’est qu’une réfraction du grand conflit social qui secoue l’Europe depuis le début de la décennie. Manuel Valls, lui, instaure un autoritarisme néolibéral : il doit partir.

Source : Le mouvement contre la loi travail combat aussi pour la démocratie – Libération