Archive mensuelles: juin 2016

Copier-coller et Photoshop: le clip du parti de Macron fling… – Toute l’actu 24h/24 sur Lavenir.net

L’actuel ministre français de l’économie a surpris son monde en créant son propre mouvement politique. Problème: «Le Petit Journal» de Canal + a déjà repéré de nombreuses boulettes dans le clip publié par le parti.

Source : Copier-coller et Photoshop: le clip du parti de Macron fling… – Toute l’actu 24h/24 sur Lavenir.net

En France, les dividendes ont bondi de plus de 50% au premier trimestre

Près de 4,5 milliards de dollars de dividendes ont été reversés aux actionnaires de sociétés françaises entre janvier et mars 2016, selon une étude. Cette forte hausse sur les trois premiers mois de l’année s’explique par les 1,5 milliard de dollars de dividendes versés par le groupe Vivendi, présidé par Vincent Bolloré.

Source : En France, les dividendes ont bondi de plus de 50% au premier trimestre

Pour Vallaud-Belkacem, le « père de famille » Hollande a raison de nous parler comme à « ses enfants »

La ministre de l’Education nationale, que l’on ne savait pas adepte du paternalisme, estime qu’un responsable politique a « un rôle équivalent à ce que peut avoir un père de famille ou une mère de famille à l’égard de ses enfants ».

Source : Pour Vallaud-Belkacem, le « père de famille » Hollande a raison de nous parler comme à « ses enfants »

Euro 2016 : pas de panique, c’est un hold-up fiscal !

Ce sont nos confrères des « Échos » qui révèlent cette incroyable information : les sociétés qui organisent l’Euro 2016 en France seront exonérées d’impôts. Une sorte de cadeau concédé par la France aux chantres du « foot business ». Et tant pis si les contribuables français ont mis, eux, très généreusement la main à la poche pour accueillir la compétition.

Source : Euro 2016 : pas de panique, c’est un hold-up fiscal !

 

 

Voir aussi : Football : l’UEFA et ses filiales ne paieront pas d’impôts pour l’Euro 2016

Emmanuel Macron, le ministre auquel on ne dit pas « tu »

« On ne tutoie pas un ministre, on ne l’invective pas ». C’est ainsi que Macron, le ministre de l’Économie, s’est justifié de la réponse qu’il fit à un manifestant quelque peu hostile. Mais là où le bât blesse c’est que le respect – selon Emmanuel Macron – n’engage pas la réciprocité : ce n’est pas celui que se doivent deux inconnus, mais celui du citoyen pour le ministre. Le ministre est au-dessus du citoyen.

Source : Emmanuel Macron, le ministre auquel on ne dit pas « tu »