Archive mensuelles: octobre 2016

Exposition. « Vues de photographes, 4 mois contre la loi travail » | L’Humanité

Trente-et-un photographes engagés, avec des statuts, des motivations et des niveaux d’expérience différents se sont rencontrés dans les manifestations contre la loi El Khomri et ont eu envie de se retrouver autour d’un projet commun. Pour que leurs photos ne restent pas sur les ordinateurs, sur les pages facebook ou sites internet, mais pour qu’elles reviennent aux acteurs et actrices de ce mouvement, ils  ont décidé de réaliser cette première exposition collective qu’il faut courir voir à la bourse du travail jusqu’au samedi 1er octobre.

Source : Exposition. « Vues de photographes, 4 mois contre la loi travail » | L’Humanité

Chanson d’actualité: L’étranger par HK & les Saltimbanks (Feat Flavia Coelho) – YouTube

Je suis cet homme qu’on appelle, l’Étranger
Celui qui vient sans qu’on l’appelle, l’Étranger
Cet homme à la couleur étrange, l’Étranger
Celui qui bien souvent dérange, l’Étranger
Celui qu’on cache, dont on a honte, l’Étranger
Ou bien des histoires sur mon compte, l’Étranger
Les yeux bleus comme une orange, l’Étranger
Ah non je ne suis pas un ange.
Sou Estrangeiro
Sou Estrangeiro
Je suis l’Étranger
Mas um como eu, como você

Je suis une légende, vieille comme le monde
Cela fait bien des siècles que mon nom est à la mode.
Célébré par Camus, Zola, Homère et Prévert
J’habite vos fantasmes et je peuple votre terre.
7 milliards d’étrangers sur la planète.
7 milliards de gens bizarres,
7 milliards de gens pas nets.
En un mot comme en sang, j’ai des accents coupables
Et bien des braves gens disent savoir de quoi je suis capable.
Je suis Dreyfus, je suis Omar l’assassin
Celui qui m’a tué, inutile de vous faire un dessin
Mon portrait en grand sur les affiches électorales
Victoire à celui qui me renverra dans mon pays natal.
Je suis cet homme qu’on appelle, l’Étranger
Celui qui vient sans qu’on l’appelle, l’Étranger
Cet homme à la couleur étrange, l’Étranger
Celui qui bien souvent dérange, l’Étranger
Celui qu’on cache, dont on a honte, l’Étranger
Ou bien des histoires sur mon compte, l’Étranger
Les yeux bleus comme une orange, l’Étranger
Ah non je ne suis pas un ange.
Sou Estrangeiro
Sou Estrangeiro
Je suis l’Étranger
Mas um como eu, como você

Je suis le petit lapin du magicien.
Celui qu’on sort du grand chapeau à chaque fois qu’on en a besoin.
Je suis en solde .
Je suis l’effet d’aubaine .
Petit marchepied en voie coloniale à la couleur d’ébène .
Quand les temps sont durs, c’est sûr, ça fait du bien
D’avoir à la maison un p’tit étranger sous la main .
Mais méfiance, je suis fourbe et abject .
Je vole les braves gens comme tout bon Roumain qui s’respecte
Je sens comme un Africain, je suis sale comme un Gaulois
Je fais mes coups en juif dans des caves remplies de Chinois
Et sous ma djellaba, je rêve d’une France convertie
Mon destin est écrit, ça s’ra la corde ou le fusil.
Je suis cet homme qu’on appelle, l’Étranger
Celui qui vient sans qu’on l’appelle, l’Étranger
Cet homme à la couleur étrange, l’Étranger
Celui qui bien souvent dérange, l’Étranger
Celui qu’on cache, dont on a honte, l’Étranger
Ou bien des histoires sur mon compte, l’Étranger
Les yeux bleus comme une orange, l’Étranger
Ah non je ne suis pas un ange.
Sou Estrangeiro
Sou Estrangeiro
Je suis l’Étranger
Mas um como eu, como você

Mon pays d’origine, Monsieur le Commissaire
Entre les deux pôles, quelque part sur le planisphère
Je suis cet homme qu’on appelle, l’Étranger
Celui qui vient sans qu’on l’appelle, l’Étranger
Cet homme à la couleur étrange, l’Étranger
Celui qui bien souvent dérange, l’Étranger
Celui qu’on cache, dont on a honte, l’Étranger
Ou bien des histoires sur mon compte, l’Étranger
Les yeux bleus comme une orange, l’Étranger
Ah non je ne suis pas un ange.
Sou Estrangeiro
Sou Estrangeiro
Je suis l’Étranger
Mas um como eu, como você

Je suis cet homme que l’on appelle, Estrangeiro
Celui qui vient sans qu’on l’appelle, Estrangeiro
Cet homme a la couleur étrange, Estrangeiro
Celui qui bien souvent dérange, Estrangeiro
Celui qu’on cache quand on a honte, Estrangeiro
Ou bien des histoires sur mon compte, Estrangeiro
Les yeux bleus comme une orange, Estrangeiro
Oh non, je ne suis pas un ange.
Sou Estrangeiro
Sou Estrangeiro
Je suis l’Étranger
Mas um como eu, como você