Archive mensuelles: décembre 2016

Délit de solidarité : la réponse du Préfet Leclerc, le déshonneur de l’Etat | Le Club de Mediapart

Entre soutien politique à Eric Ciotti et tentative pour influencer les juges dans les affaires de délits de solidarité en cours, le nouveau Préfet des Alpes-Maritimes signe un texte polémique, méprisant et insultant. Il s’en prend à l’historien Yvan Gastaut et s’avère inapte à comprendre les actions citoyennes d’entraide, de solidarité et d’humanisme qui font pourtant honneur à notre pays. […]

Source : Délit de solidarité : la réponse du Préfet Leclerc, le déshonneur de l’Etat | Le Club de Mediapart

Je suis une enfant de la « France profonde » ! – ZEP

Indignée par les discours méprisants sur les classes populaires, ceux que les politiques et les médias désignent comme la « France profonde », Maëva, 25 ans, étudiante, nous dit d’où elle vient…  

Qui sont ces élites qui nous qualifient de « France d’en bas » avec leur air de répugnance mal dissimulé ? Qui sont ces experts, ces journalistes pour qui les ouvriers sont d’incultes racistes et leurs enfants des jeunes sans avenir, à la limite de la déficience mentale ? Qui sont ces politiques qui arborent fièrement les couleurs de la xénophobie croyant ainsi séduire le « petit peuple » ? Comment une candidate qui a grandi dans un luxe indécent peut-elle se présenter « au nom du peuple » ?

Nous, enfants de ceux qui n’ont cessé de se battre pour que le frigo ne soit jamais vide. Nous, enfants de la République qui avons dû lutter trois fois plus pour arriver au même résultat que ceux qui sont nés sans n’avoir rien à conquérir.  […]

Source : Je suis une enfant de la « France profonde » ! – ZEP

Hypocrisie et aveux en sous-sol à l’Assemblée nationale | {Sciences2}

Hypocrisie et aveux en sous-sol à l’Assemblée nationale

« Veillons comme à la prunelle de nos yeux aux hommes et aux femmes qui font la recherche. » Formidable formule. Juste discours. Propos tenus le jeudi 8 décembre, salle Lamartine, à l’Assemblée nationale. Par Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche. A l’occasion d’une audition sur la stratégie nationale de la recherche, organisée par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques.

Le problème ? Ces propos relèvent d’une non moins formidable hypocrisie. D’une escroquerie intellectuelle. D’un langage orwellien où la guerre est appelée paix. (…)

Source : Hypocrisie et aveux en sous-sol à l’Assemblée nationale

« Motion sur l’instauration du fichier TES », par le « Laboratoire Spécification et Vérification » (ENS/CNRS)

Motion sur l’instauration du Fichier TES

Le Laboratoire Spécification et Vérification (LSV), laboratoire d’informatique de l’ENS Paris-Saclay et du CNRS affirme que l’instauration du nouveau fichier « titres électroniques sécurisés » prévue par le décret №2016-1460, comporte un risque inhérent majeur d’attaque, vol et détournement à l’heure où les attaquants informatiques disposent de moyens considérables et croissants. Le LSV ne connaît pas de solution technique centralisée permettant de réaliser toutes les fonctionnalités prévues par le décret tout en garantissant la confidentialité des données des citoyens.

 

Source: http://www.lsv.ens-cachan.fr/

Comment démonter le mythe de la pseudo « France des assistés » – Basta !

En 2013, la fraude aux cotisations sociales patronales – que les employeurs doivent payer à l’État – a coûté entre 20 et 25 milliards d’euros à la France. 70 fois plus que la fraude aux prestations sociales, qui s’élève à 350 millions d’euros ! L’évasion fiscale est, elle, cent fois supérieure s’il on prend en compte l’une des estimations les plus basses. Pourtant ce ne sont pas les patrons fraudeurs ni certaines grandes fortunes qui tentent de ne pas contribuer à l’impôt à la hauteur de leurs revenus qui sont le plus pointés du doigt… Mais bien souvent celles et ceux qui bénéficient de la solidarité nationale. Au mieux ce serait des assistés, au pire des paresseux, voire des fraudeurs.

Source : Comment démonter le mythe de la pseudo « France des assistés » – Basta !