A Saint-Denis, les pauvres n’ont pas le droit d’être traités en victimes – Libération

Après l’assaut du 17 novembre à Saint-Denis, 71 personnes délogées dorment toujours dans un gymnase, alors que l’Etat est aux abonnés absents. Pourquoi la solidarité nationale ne fonctionne-t-elle p…

Source : A Saint-Denis, les pauvres n’ont pas le droit d’être traités en victimes – Libération