Ecologie

La mousson africaine menacée par le Groenland | {Sciences²}

C’est une question à 135 millions. Pas en euros, dollars ou roubles, mais 135 millions de personnes. La population qui réside aujourd’hui dans la partie occidentale et centrale du Sahel, du Sénégal au Soudan. Une population dont l’alimentation provient pour l’essentiel des productions agricoles et de l’élevage dans cette bande de terres qui forme la « bordure » – Sahel en arabe – du Sahara. Or, cette production alimentaire dépend presque exclusivement de l’apport en eau de pluie lors de la mousson, durant l’été. Le reste de l’année, le ciel est beau, bleu et sec. Question : la mousson africaine sera t-elle affectée par le changement climatique provoqué par nos émissions massives de gaz à effet de serre ? Un article paru dans les PNAS, la revue de l’Académie nationale américaine des sciences, (1) y apporte une réponse nouvelle et très inquiétante. (…)

Source : La mousson africaine menacée par le Groenland | {Sciences²}

 

La mousson africaine menacée par le Groenland

Agriculture bio: L’Europe veut autoriser les pesticides et réduire les contrôles qualité dans la filière

Le Conseil européen agricole envisage d’assouplir les normes et même d’autoriser, dans certains cas, la présence de pesticides dans les productions issues de l’agriculture biologique…

Source : Agriculture bio: L’Europe veut autoriser les pesticides et réduire les contrôles qualité dans la filière

Guadeloupe. La bataille des forçats de la banane | L’Humanité

À Bois-Debout, dix jours de grève ont permis aux ouvriers d’obtenir leur dû. Leur exemple s’est étendu à une douzaine de plantations Depuis le 18 mai, ils sont 200 à avoir cessé le travail pour obtenir une convention collective et en finir avec des conditions d’emploi proches de l’esclavage.

Source : Guadeloupe. La bataille des forçats de la banane | L’Humanité

Une agriculture biologique hors-sol c’est du low-cost voulu par Bruxelles | L’Humanité

La manière dont la Commission Européenne prépare ses directives et les changements législatifs qui vont avec est inquiétante pour les peuples européens. Une preuve supplémentaire avec son projet de dévalorisation du cahier des charges de l’agriculture biologique qui doit être soumis aux ministres de l’Agriculture des Etats membre lundi prochain. En France, la filière bio tire la sonnette d’alarme et cherche en vain à alerter son ministre de tutelle.

Source : Une agriculture biologique hors-sol c’est du low-cost voulu par Bruxelles | L’Humanité