Economie

Ces énarques chargés de piloter la politique économique de la France qui préfèrent « pantoufler » dans les banques – Basta !

Ils forment « l’élite » de la haute fonction publique : les Inspecteurs des finances, sortis parmi les premiers de l’ENA, se destinent à une carrière au sein du ministère des Finances, à piloter la politique économique de la France. Sauf que… plus d’un tiers d’entre eux travaillent ou ont travaillé pour le secteur bancaire ! Leur plan de carrière préféré : des allers-retours entre Bercy et le secteur financier, en passant par les cabinets ministériels. Avec à la clé, de nombreux conflits d’intérêts potentiels. Pour mieux cerner cette réalité, nous avons retracé les parcours des 333 inspecteurs des finances des 40 dernières promotions. Petite plongée interactive dans ce corps d’État dont est issu Emmanuel Macron.

Source : Ces énarques chargés de piloter la politique économique de la France qui préfèrent « pantoufler » dans les banques – Basta !

Agriculture bio: L’Europe veut autoriser les pesticides et réduire les contrôles qualité dans la filière

Le Conseil européen agricole envisage d’assouplir les normes et même d’autoriser, dans certains cas, la présence de pesticides dans les productions issues de l’agriculture biologique…

Source : Agriculture bio: L’Europe veut autoriser les pesticides et réduire les contrôles qualité dans la filière

Lutte contre la corruption, appropriation des biens communs : la révolution « municipaliste » qui vient – Basta !

180 « villes sans peurs » se sont réunies à Barcelone, ces 10 et 11 juin. Des mégapoles, villes moyennes ou modestes bourgades de tous les continents dont les élus et les citoyens engagés ambitionnent de construire une alternative de grande ampleur au péril xénophobe, à la menace terroriste et à la soumission aux marchés financiers. La capitale catalane, dirigée depuis deux ans par une coalition de mouvements sociaux et de partis politiques de gauche, accueillait cette première rencontre. Réelle participation des citoyens, y compris des enfants, aux décisions, féminisation de la politique, gestion des biens communs comme l’eau, l’énergie ou le logement, lutte contre la corruption, accueil des réfugiés constituent la base de leurs actions communes, partout où ce municipalisme émerge dans le monde. Un excellent remède pour oublier la déprime post-électorale française.

Source : Lutte contre la corruption, appropriation des biens communs : la révolution « municipaliste » qui vient – Basta !

Jean-Baptiste Malet : « L’histoire du concentré de tomates est un concentré de capitalisme » | L’Humanité

Tout le monde en mange, et pourtant la plupart ne l’ont jamais vue. Un journaliste d’investigation a arpenté la planète sur la trace de la tomate d’industrie, à la base de nos sauces prêtes à l’emploi. Le résultat, édifiant, est publié dans un livre, l’Empire de l’or rouge. Enquête mondiale sur la tomate d’industrie, sorti chez Fayard le 17 mai.

Source : Jean-Baptiste Malet : « L’histoire du concentré de tomates est un concentré de capitalisme » | L’Humanité

Guadeloupe. La bataille des forçats de la banane | L’Humanité

À Bois-Debout, dix jours de grève ont permis aux ouvriers d’obtenir leur dû. Leur exemple s’est étendu à une douzaine de plantations Depuis le 18 mai, ils sont 200 à avoir cessé le travail pour obtenir une convention collective et en finir avec des conditions d’emploi proches de l’esclavage.

Source : Guadeloupe. La bataille des forçats de la banane | L’Humanité

Une agriculture biologique hors-sol c’est du low-cost voulu par Bruxelles | L’Humanité

La manière dont la Commission Européenne prépare ses directives et les changements législatifs qui vont avec est inquiétante pour les peuples européens. Une preuve supplémentaire avec son projet de dévalorisation du cahier des charges de l’agriculture biologique qui doit être soumis aux ministres de l’Agriculture des Etats membre lundi prochain. En France, la filière bio tire la sonnette d’alarme et cherche en vain à alerter son ministre de tutelle.

Source : Une agriculture biologique hors-sol c’est du low-cost voulu par Bruxelles | L’Humanité