International

Agriculture bio: L’Europe veut autoriser les pesticides et réduire les contrôles qualité dans la filière

Le Conseil européen agricole envisage d’assouplir les normes et même d’autoriser, dans certains cas, la présence de pesticides dans les productions issues de l’agriculture biologique…

Source : Agriculture bio: L’Europe veut autoriser les pesticides et réduire les contrôles qualité dans la filière

Lutte contre la corruption, appropriation des biens communs : la révolution « municipaliste » qui vient – Basta !

180 « villes sans peurs » se sont réunies à Barcelone, ces 10 et 11 juin. Des mégapoles, villes moyennes ou modestes bourgades de tous les continents dont les élus et les citoyens engagés ambitionnent de construire une alternative de grande ampleur au péril xénophobe, à la menace terroriste et à la soumission aux marchés financiers. La capitale catalane, dirigée depuis deux ans par une coalition de mouvements sociaux et de partis politiques de gauche, accueillait cette première rencontre. Réelle participation des citoyens, y compris des enfants, aux décisions, féminisation de la politique, gestion des biens communs comme l’eau, l’énergie ou le logement, lutte contre la corruption, accueil des réfugiés constituent la base de leurs actions communes, partout où ce municipalisme émerge dans le monde. Un excellent remède pour oublier la déprime post-électorale française.

Source : Lutte contre la corruption, appropriation des biens communs : la révolution « municipaliste » qui vient – Basta !

Jean-Baptiste Malet : « L’histoire du concentré de tomates est un concentré de capitalisme » | L’Humanité

Tout le monde en mange, et pourtant la plupart ne l’ont jamais vue. Un journaliste d’investigation a arpenté la planète sur la trace de la tomate d’industrie, à la base de nos sauces prêtes à l’emploi. Le résultat, édifiant, est publié dans un livre, l’Empire de l’or rouge. Enquête mondiale sur la tomate d’industrie, sorti chez Fayard le 17 mai.

Source : Jean-Baptiste Malet : « L’histoire du concentré de tomates est un concentré de capitalisme » | L’Humanité