Pétitions

Pétition · Soutien aux réfugiés Soudanais de St Hippolyte du Fort et Le Vigan (30) · Change.org

Source : Pétition · Soutien aux réfugiés Soudanais de St Hippolyte du Fort et Le Vigan (30) · Change.org

Lettre ouverte au Président de la République et aux élus,

Depuis le 21 décembre 2016 Mohamed, Oussam, Abdou ,Omar, Muqahsim, Abdallah, Hussain, Abdselkasin, Soulayman, Osman, Muhanad et Nour Eddine sont accueillis sur notre territoire cévenol. Durant ces cinq mois ils ont suivi des cours de français dispensés par des bénévoles, ont été invités à des repas, des promenades, des fêtes… Ils ont participé à la vie locale.

Il y a deux ans, ils avaient quitté leur pays en guerre. Des parents, des frères, des sœurs, des cousins, étaient morts. Eux voulaient VIVRE. Ils ont traversé plusieurs pays, se sont embarqués dans des bateaux de fortune. Entassés, ils ont survécu à la traversée. D’autres n’ont pas eu cette chance et font pleurer dans les chaumières au journal de 20h00. Ils ont débarqué en Italie et pénétrant dans l’espace européen ont reçu un coup de tampon. Ils ont traversé l’Italie, la France, et sont arrivés dans un squat à Stalingrad, Paris. La jungle a été démantelée, le squat de Stalingrad évacué . On leur a dit de monter dans des cars. Des centaines de cars…Avec une promesse : leur demande d’asile ne serait pas étudiée par l’Italie (rappelez-vous : le coup de tampon) mais par la France. Eux hésitaient : et si on leur mentait ? Mais ils ont cru aux promesses… Ils sont montés dans le car sans savoir où ils allaient. Ils ont vu défiler bien des paysages… Plus de 750 kilomètres… Ils se sont endormis… On leur avait promis…

Finalement, leur accueil dans nos petites villes cévenoles s’est fait tranquillement, entre l’indifférence de certains et la solidarité de dizaines d’autres. Ils ont appris le français, noué des liens d’amitié. Liberté, égalité, fraternité ;

Ils ont cru que ce n’était pas que des mots… Jusqu’au vendredi 2 juin 2017…

Ils ont reçu une décision de la préfecture les renvoyant en Italie. Liberté, égalité, fraternité, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. L’Italie, là où des dizaines de milliers de réfugiés débarquent… Une chance sur 10000 d’obtenir l’asile ; 9999 risques sur 10000 d’être renvoyés vers le Soudan, vers la guerre, vers la mort.

Ils ont fait appel de cette décision.

Pour que continuent à vivre les valeurs qui ont fait de la France le pays des Droits de l’Homme.

Liberté, égalité, fraternité, redonnons du sens à ces mots, redonnons du sens à la fraternité. Pour que la demande d’asile de Mohamed, Oussam, Abdou ,Omar, Muqahsim, Abdallah, Hussain, Abdselkasin, Soulayman, Osman, Muhanad et Nour Eddine soit étudiée par la France, pour que la promesse de la France soit respectée, soutenez notre démarche.

Les collectifs de soutien aux réfugiés de St Hippolyte du Fort et Le Vigan.

Pour des députés au salaire médian | Journal Fakir

C’est une promesse de notre rédac’chef : se mettre au Smic s’il est élu à l’Assemblée. Guillaume Meurice, sur Inter, a radouci cette austère mesure, préférant le salaire médian (1700 euros net et des brouettes), et suggérant que soit lancée une pétition en ce sens. Alors, allons-y sur cette ligne modérée: le salaire médian pour nos députés !

Source : Journal Fakir

Pétition de soutien au collectif « Touche Pas Ma ZEP »

Nous, universitaires, chercheuses et chercheurs en sciences humaines et sociales, soutenons le Collectif « Touche Pas Ma ZEP » et sa revendication de la publication par le ministère de l’Éducation nationale d’une carte élargie des lycées en éducation prioritaire assortie d’un label unique et contraignant en termes de moyens. Les inégalités sociales sous toutes leurs formes ne disparaissent pas à la fin des études en collège. Les élèves de lycée scolarisés dans des zones défavorisées ont également besoin d’aides spécifiques pour pallier les difficultés particulières auxquelles elles et ils font face. Il est inacceptable que le ministère se refuse à garantir pour les lycées la pérennité des moyens alloués au titre de l’éducation prioritaire. Il est inadmissible que le ministère joue ainsi avec les attentes des élèves, des parents d’élèves, des enseignant-e-s et des autres personnels. Il est également grand temps que la jungle des différents labels d’« éducation prioritaire » (ZEP, ZUS, APV, DERS, ECLAIR, EQEB…) soit remplacée par un statut unique établi selon des critères objectifs, qui permettent de juger en toute transparence de l’équité de l’allocation des moyens supplémentaires. Ces critères objectifs doivent permettre aux établissements qui ne relèvent pas encore de l’éducation prioritaire, mais qui mériteraient d’y figurer, de rentrer dans le dispositif. Alors que les résultats de la dernière enquête PISA révèlent qu’en France le lien entre origine sociale et réussite scolaire est particulièrement fort, il est plus que jamais nécessaire de soutenir l’éducation dans les établissements accueillant une majorité d’élèves issus de milieux populaires. LISTE DES SIGNATAIRES A JOUR ICI : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1ywOXmbuuqubpkaRT83AK8uGaPKASMaeE1lD2v1TpvsU/edit#gid=0

Source : Pétition de soutien au collectif « Touche Pas Ma ZEP »

Pétition · La Société Générale doit rendre 2,2Mds€ d’argent public reçus dans l’affaire Kerviel | Change.org

En 2008-2009, la Société Générale a bénéficié d’un cadeau fiscal de 2,2 milliards d’euros dans le cadre de « l’affaire Kerviel ». La banque a fait valoir qu’elle aurait été victime d’une fraude de son trader, sans jamais le prouver. C’est à l’époque Christine Lagarde, ministre de Nicolas Sarkozy, qui a accordé ce privilège fiscal.

Or, pour pouvoir prétendre à ce crédit d’impôt, la banque aurait dû être totalement irréprochable dans ses contrôles. Un rapport dit que ce n’est pas le cas.

Source : Pétition · La Société Générale doit rendre 2,2Mds€ d’argent public reçus dans l’affaire Kerviel #NosImpots · Change.org

Barroso chez Goldman Sachs : une pétition fait rebondir la polémique

Un collectif d’employés des institutions européennes a lancé en août une pétition pour protester contre l’embauche de l’ancien président de la Commission européenne par le géant de Wall Street. Destiné aux présidents de la Commission, du Conseil de l’Union européenne et du Parlement européen, le texte a déjà recueilli 77.716 signatures, sur un objectif de 150.000.

Source : Barroso chez Goldman Sachs : une pétition fait rebondir la polémique

Note (18/9/16): la pétition est là (plus de 145000 signatures à ce jour): https://www.change.org/p/pour-des-mesures-fortes-et-exemplaires-contre-j-m-barroso-pour-avoir-rejoint-goldman-sachs