Dominique de Villepin: La guerre ne nous rend pas plus forts, elle nous rend vulnérables – Libération

Pour Dominique de Villepin, accepter la guerre, en France comme au Moyen-Orient, c’est accepter la fuite en avant. Alors que Daech cherche méthodiquement à créer les conditions d’un conflit généralisé, répondre par les armes équivaut à éteindre un incendie au lance-flammes …

Source : La guerre ne nous rend pas plus forts, elle nous rend vulnérables – Libération