Franco Berardi « Si on renonce à la compréhension, on renonce à tout » | L’Humanité

Dans son livre Tueries : forcenés et suicidaires à l’ère du capitalisme absolu (1), le philosophe italien analyse les ressorts du terrorisme suicidaire qui frappe aujourd’hui aussi bien à Colombine (États-Unis) ou Utoya (Norvège) que dans les rues de Paris. Il y voit le symptôme d’un corps social déchiqueté par la mise en compétition permanente inhérente au capitalisme sauvage qui engendre dépression et violence.

Source : Franco Berardi « Si on renonce à la compréhension, on renonce à tout » | L’Humanité